Julia Jacklin, Bertolt Brecht et …

www.deepl.com

Il y a deux semaines la le New York Times a proposé dans sa rubrique hebdomadaire Playlist, publiée chaque vendredi, la plage le titre Be Careful With Yourself de Julia Jacklin, chanteuse et compositrice australienne. Les paroles m’ont fait penser rappelé à un poème d’amour de Bertolt Brecht. Mais tandis que dans la vidéo la protagoniste lit le texte sur une feuille de papier comme si elle répétait un rôle ce que signifie que c’est son partenaire à en être l’auteur que son ami lui a écrit, Brecht, lui, met ses mots dans la bouche de la femme aimée.

please stop smoking, want your life to last a long time
if you don’t stop smoking i’ll have to start, shorten mine
when you go driving would you stick to the limit
i’m making plans for my future and i plan on you being in it

when things get too hard make sure that you’re talking
i know you were raised by the church encouraged to keep it all in
i’ve seen enough now to know that this is special
so i’m just asking politely if you’d just try and be careful with yourself

please make sure you have got a little savings
we have to try to be prepared for things changing
i’ll keep the car in the drive, if you maintain the house
let’s keep all our doctors appointments, give voice to our doubts

from now on in you i put all my trust
now that i know there’s nobody coming to save us

(c) Julia Jacklin

Der, den ich liebe
Hat mir gesagt
Dass er mich braucht.

Darum
Gebe ich auf mich acht
Sehe auf meinen Weg und
Fürchte von jedem Regentropfen
Dass er mich erschlagen könnte.

Bertolt Brecht
(c) Suhrkamp Verlag, Berlin
Aucune violation du droit d’auteur prévue.

Maintenant, grâce à Julia Jacklin, la série d’albums magnifiques de jazz sur mon compte Bandcamp a été interrompue par son album opus indie Pre Pleasure qui vient de paraître, et bien sûr je suis loin de m’en plaindre.

Quoi d’autre ?
La semaine de travail était assez tendue. Mercredi on a reçu un courriel du siège central de notre compagnie en Californie communiquant nous informant que pas moins de 20 % du personnel seraient licenciés serait licencié le lendemain. Jeudi j’étais au bureau à Friedrichshain où – peu surprenant – régnait une ambiance assez lugubre. Au bout de quelques heures d’angoisse c’était il était clair que personne de notre équipe serait viré, pourtant j’avais du mal à sentir du soulagement être soulagé parce qu’en même temps des collègues d’autres équipes ont perdu leur travail.
Ayant fait l’expérience de ce ‚massacre‘ Suite à cette expérience de dégraissage, nécessaire peut-être du point de vue de gestion, j’ai pensé que probablement ce serait malin de continuer plus acharnément sérieusement mes études de français, voire d‘apprendre du vocabulaire, de mémoriser enfin la différence entre ‚vite‘ et ‚rapide‘, de m’inscrire de nouveau à la table ronde des traducteurs et (surtout) traductrices franco-allemands, bref, de diversifier mon travail, de m’orienter lentement mais sûrement vers des métiers qui ne dépendent pas du cours de la bourse comme, justement, traducteur (mal payé), ou critique littéraire (pas payé). Attends Voyons … Y-a-t-il Y a-t-il des femmes riches et célibataires parmi mes lectrices ?

Après tant de texte en français, je voudrais conclure avec un morceau mesuré, beau et digne solennel découvert récemment sur Bandcamp, et qui pour quelque raison une raison inconnue a seulement 23 visites sur YouTube. Faites passer le mot !

Pablo Ablanedo, piano / Anat Cohen, clarinette / Jenny Scheinman, violon / Chris Cheek, saxophone ténor et soprano / Jerome Sabbagh, saxophone ténor et soprano / Diego Urcola, trompette / Ben Monder, guitare / Fernando Huergo, basse électrique / Franco Pinna, batterie

2 Kommentare zu „Julia Jacklin, Bertolt Brecht et …“

  1. Ach Meinolf, dass Du Julia Jackson rausholst! Allein wegen „Pool Party“ hat die einen festen Platz in Fr.Grebes Herz – und kennst Du „Baby Jesus is Nobody‘s Baby Now“? Wenn irgendwas auf der Welt ein Weihnachtslied ist, dann das. Ach, ach!

    Gefällt 1 Person

    1. Nee, liebe S., kannte von ihr sonst nur einen anderen Song aus ihrer neuen Platte, und den Body-Song (?) vom Vorgängeralbum. Ich fange jetzt erst richtig an zu hören und begrüße es in dem Zusammenhang, dass sie alle Songtexte online stellt. Weihnachtslieder höre ich mir ganz selten an, vor allem an Weihnachten meide ich sie, aber vielleicht mache ich mal eine Ausnahme. Danke für den Kommentar und die Hinweise!

      Gefällt mir

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s

Diese Seite verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden..